Revenir au site

Petit robot qui va venir

Maxime Le Forestier

· formatage des enfant,école et formatage,libre-arbitre,école et instruction,distanciation social

Distanciation sociale à l'école : l'art de fabriquer une génération perdue

Tous les enseignants des écoles Montessori vous le diront : le cerveau d'un jeune enfant enregistre tout, absorbe tout comme une éponge.

Tout, c'est à dire, entre autres :

  • ce qu'on lui enseigne,
  • ce qui est "normal"
  • les comportements admis ou répréhensibles
  • ce qu'il doit faire pour obtenir ce qu'il veut
  • ce qu'il doit faire et ne pas faire pour ne pas être puni

Pire encore, l'esprit et le corps de l'enfant, qui fonctionnent ensemble, en font une "éponge émotionnelle". Tout ce qu'il perçoit des émotions des autres, provoque une réaction qui s'inscrit en lui, jusque dans son corps, créant des réflexes de comportement futurs et définissant ce qu'on appellera plus tard sa personnalité.

Son esprit ouvert et sans barrières le laisse vulnérable à toutes les blessures qu'on inflige à son âme. Son corps prend l'habitude de réagir en fonction de ces blessures. Sa personnalité se construit en réaction aux émotions positives et négatives qu'il emmagasine.

Alors, à votre avis, quel type d'adulte sera fabriqué par la distanciation sociale à l'école?

Dans 10 ans, dans 20 ans, qui seront les petits à qui on enseigne aujourd'hui que ce dont ils doivent avoir peur, c'est l'autre, c'est leur petit camarade, leur meilleur ami? "Ne touche surtout pas ton ami! Ne t'approche pas de lui! Danger!"

Quelle sera l'attitude de ces enfants face à la culpabilisation? "Si tu ne respectes pas les règles, tu risques de tuer ton ami!"

D'un point de vue moral, quelle sera leur attitude vis-à-vis de la délation? "Si un de tes camardes essaie de s'approcher de quelqu'un, dis-le vite à la maîtresse!"

Quelle sera leur réaction face au contrôle et à la vidéosurveillance systématique? "On va mettre des caméras dans les couloirs pour être sûr que tout le monde respecte les règles : c'est normal de faire ça, c'est pour la sécurité de tous."

Quel degré d'autonomie, de liberté de choix et de liberté de penser se croiront-ils autorisés à avoir? "Tu ne peux pas savoir, tu es trop petit. Laisse faire les adultes qui savent, et si tu désobéis, tu seras puni: c'est pour ton bien."

Quelle sera leur vision de leur corps et de leur santé? "Ton corps est plein de vilains virus! Tu vas être malade, c'est sûr! En fait, tu es déjà sans doute malade, sans le savoir! Tu risques de mourir!"

La loi française est claire : c'est l'instruction qui est obligatoire, pas l'école

Alors, ce qui se passe aujourd'hui est peut-être une opportunité pour les parents de réfléchir à la façon dont ils souhaitent que leurs enfants soient instruits. Et peut-être que des solutions créatives germeront de cette réflexion?

A nous de choisir individuellement ce que nous voulons faire, si nous voulons des enfants épanouis qui deviendront des adultes émotionnellement équilibrés et en pleine possession de leur faculté de faire des choix raisonnés et intelligents pour eux-mêmes.

"Il est joli, ton avenir"

En 1975, quand j'ai entendu pour la première fois la chanson de Maxime Le Forestier "Petit Robot", j'ai fait : "wow!"

Ses paroles s'applique si merveilleusement à la situation présente que je ne peux résister à vous en citer ce passage :

On te dira, dès ta naissance "Méfie-toi bien des étrangers
Mais tu ne cours aucun danger, si tu gardes l'obéissance."

Tu n'auras pas le choix des armes dans ton duel avec la vie
Mais quand tomberont tes amis, tu n'auras ni peine ni larmes.

Petit Robot qui va venir,

Petit Robot qui va venir, il est joli, ton avenir.

Pour écouter la chanson :

Tous Les Articles
×

Vous y êtes presque...

Nous venons de vous envoyer un e-mail. Veuillez cliquer sur le lien contenu dans l'e-mail pour confirmer votre abonnement !

OKAbonnements générés par Strikingly