Revenir au site

La peur n'empêche pas la mort, elle empêche la vie.

(Naguib Mahfouz)

· technique libération,lutte contre la peur

Aujourd’hui, on se déconfine.

Pour certain, c’est une libération, pour d’autre un motif de crainte. Qu’est-ce qui va se passer, maintenant ? Comment va être ma vie ? Est-ce que je vais pouvoir de nouveau vivre comme avant ? D’ailleurs, est-ce ce que je veux vraiment, c’est vivre comme avant ?

Il y a deux types de peur : celle qui est causée par un danger réel, tangible, maintenant, et celle qui provient d’un souvenir du passé ou d’une appréhension pour le futur.

Aujourd’hui est le jour parfait pour s’attaquer au deuxième type de peur. Pourquoi commencer par là ? Parce que c’est en maîtrisant notre peur du passé et du futur (peur conditionnelle, je le rappelle), qu’on apprend à maîtriser la peur causée par un danger présent.

Et si on a appris à faire ça, le jour où on se retrouve en situation de danger réel et immédiat, on obtient deux bénéfices majeurs :

  1. On se sent maître de nous, au lieu de se sentir victime et dépassé par les événements, ce qui est agréable,
  2. On trouve plus facilement des solutions efficaces pour se mettre hors de danger, parce que notre cerveau est libre de réfléchir tranquillement, au lieu de tourner en rond dans sa prison de panique.

Le dojo intérieur

Vous l’avez compris, la technique de base pour échapper à la peur du passé ou de l’avenir, c’est de se réfugier dans le seul temps qui reste : le présent. Le présent est un sanctuaire, une cachette merveilleuse où la peur ne peut pas vous trouver, sauf si vous l’y invitez. Quand, n’étant pas en situation de danger, vous êtes conscient de ce que vous êtes en train de vivre à l’instant même, aucune peur ne peut vous atteindre. C’est d’une logique implacable : où bien je suis en danger maintenant, ou bien se je suis pas en danger. Si je ne suis pas en danger au moment présent, je ne peux avoir peur que du passé ou de l’avenir. Mais mon présent, lui, est sans danger.

C’est seulement quand vous êtes au cœur de ce refuge, le moment présent, que vous avez la posibilité de vous entraîner à vaincre la peur.

Ce refuge, je l’appelle mon « dojo intérieur ». C’est là que j’effectue mes katas, mes entraînements quotidiens de l’art martial mental qui me permet de maîtriser tout ce qui peut être maîtrisé dans ma vie extérieure, depuis l’intérieur.

Kata 1 : prendre conscience de nos émotions au moment où elles essaient de nous envahir

Echauffement

Vous avez tous remarqué que dans la routine quotidienne, vous n’êtes pratiquement jamais conscient de ce qui est en train de se passer autour de vous, ni en vous. Quand vous pensez à quelque chose, est-ce que vous prenez toujours conscience des émotions que créent cette pensée ? Une pensée crée toujours une émotion correspondante : joie, tristesse, enthousiasme, peur, etc.

Essayez, pendant quelques instants de penser à quelqu’un qui ne vous aime pas et qui essaie de vous faire du mal.

Alors ? Quelle réaction avez-vous eue en pensant à cette personne ? Vous avez ressenti quoi ? C’est normal de ressentir des émotions désagréables, négatives : on le fait tous. Mais ce qui est vraiment efficace quand on veut se débarrasser de la peur, c’est de repérer ces émotions quand elles arrivent. Parce que quand on est conscient d’une émotion, on est capable de la chasser.

Donc, pour chasser la peur, il faut être conscient de sa présence, au moment où elle se présente.

Vous voyez comme c’est logique ? Etre conscient du présent, c’est la clé.

Vous entraîner à repérer l’émotion « peur » tous les jours est vital. Pour le faire efficacement, vous n’avez besoin que d’un endroit où vous ne serez pas dérangé penant quelques minutes, et de votre volonté de le faire. C’est là que vous allez faire votre kata, mouvement intérieur après mouvement intérieur.

Mouvement intérieur 1 

Imaginez une situation qui vous fait peur (au début, juste une petite peur, rien de grave : n’imaginez pas quelque chose qui pourrait vous fairepaniquer). Regardez cette situation en face, dans le détail, et surtout souvenez-vous qu’elle est imaginaire. Ne vous laissez pas entrainer dans des idées du genre : « si j’y pense, ça va m’arriver ». Si vous y pensez consciemment, délibérément, vous allez éliminer la peur qui vous lie à cette situation redoutée..

Mouvement intérieur 2

Ressentez la peur qui monte. Elle se manifeste comment dans votre corps ? Elle vous donne quelle sensation physique ? Etouffement, blocage, mal au ventre, envie de vomir ? C’est normal : une émotion se traduit toujours par une réaction physique. Même si cette sensation est désagréable, n’essayez pas de la chasser : au contraire, ressentez-là à fond. Il est important de la connaître, de la même manière que si on veut gagner une bataille, il est important de connaître son ennemi. N’oubliez pas que c’est vous qui avez décidé de faire ce kata : c’est vous qui contrôlez la situation imaginaire!

Mouvement intérieur 3

Une fois familiarisé avec les sensations liées à la peur, décidez soudain de ne plus penser à la situation qui vous faisait peur. Les sensation physiques sont toujours là, ce qui est normal : elle mettent du temps à partir, si on ne les y aide pas un peu.

Mouvement intérieur 4

Souvenez-vous d’une victoire que vous avez remportée. Une vraie victoire, un moment où vous avez été à 100% aux commandes de votre vie, où vous avez ressenti le frisson du triomphe. Ne me dites pas que ça ne vous est jamais arrivé : ce serait faux. Fouillez un peu dans votre mémoire et retrouvez ce moment. Ca y est ? Alors, quelles sont les sensations physiques que vous éprouvez maintenant ? Votre corps est peut-être à la fois relaxé et plein de vie, ou bien vous avez une telle énergie que vous voudriez danser en poussant des cris sauvages et joyeux ? Ou autre ?

Félicitations : vous venez de consciemment remplacer la peur par le triomphe.

Si vous faites ce premier kata tous les jours, plusieurs fois par jour, vous allez reprogrammer votre cerveau à repérer automatiquement la peur et la remplacer par une autre émotion, libératrice, celle-ci.

 

Dans mon prochain post, je vous apprendrai un deuxième kata, qui vous aidera à vous sentir vraiment bien, au présent.

Tous Les Articles
×

Vous y êtes presque...

Nous venons de vous envoyer un e-mail. Veuillez cliquer sur le lien contenu dans l'e-mail pour confirmer votre abonnement !

OKAbonnements générés par Strikingly